L’Espace géographique 1/12

Version sans les résumés


Éditorial

Denise PUMAIN, Marie-Claire ROBIC. Les Quarante Glorieuses de l’Espace géographique


Les mots de l’Espace géographique

avec la participation de Une analyse lexicale des titres et mots-clés de 1972 à 2010 (2 fig., 5 tabl.) (annexes)

Cet article étudie la production de l’Espace géographique depuis sa création en 1972, à partir des mots des titres et des mots-clés des 1090 articles publiés. Le traitement statistique de ce corpus permet de définir les mots-clés spécifiques des différentes périodes qui sont de bons révélateurs des grandes étapes de l’histoire de la revue. Par ailleurs, l’analyse des mots-titres des articles suggère des mondes lexicaux successifs. L’analyse permet ainsi, de caractériser la trajectoire scientifique et les univers de référence de la revue. Ce faisant, elle opère un transect dans l’histoire de la géographie française des quatre dernières décennies au regard des bouleversements du Monde dont la revue a rendu compte.

mots clés: ANALYSE LEXICALE, L’ESPACE GÉOGRAPHIQUE, HISTOIRE DE LA GÉOGRAPHIE, STATISTIQUE TEXTUELLE


Réseaux et équipement dans les villes africaines

David BLANCHON, Olivier GRAEFE. L’étude des réseaux dans les villes africaines: cadres théoriques et recherches empiriques


La radical political ecology de l’eau à Khartoum. Une approche théorique au-delà de l’étude de cas (1 encadré, 2 fig., 1 tabl.)

Depuis plus d’une dizaine d’années s’est développée dans le monde académique anglophone une nouvelle branche de la political ecology qui étudie particulièrement la question de l’eau en ville: la radical political ecology autour d’Erik Swyngedouw et ses élèves. Le but de cet article est, dans un premier temps, de faire un panorama des concepts utilisés par ce courant encore peu connu en France et, dans un deuxième temps, de voir à quoi ils peuvent servir dans l’étude d’un réseau d’adduction d’eau, en l’occurrence Khartoum. Ou plus exactement d’étudier ce qu’ils apportent de différent par rapport aux approches plus connues des lecteurs français.

mots clés: EAU, GESTION, POLITICAL ECOLOGY, SOUDAN


Services en réseaux et villes africaines: l’universalité par d’autres voies? (3 fig., 2 tabl.)

La fourniture de services essentiels se heurte, dans les villes africaines, aux difficultés de l’universalisation du réseau centralisé et intégré et prend souvent la forme de dispositifs socio-techniques «alternatifs». En revenant sur les conditions de l’urbanisation en Afrique, l’article propose un cadre analytique général pour comprendre le déploiement de configurations de fourniture constituées de sous-systèmes socio-techniques hétérogènes, et des pistes de réflexion pour une action publique renouvelée.

mots clés: MODÈLE, RÉSEAU, SERVICE, VILLE AFRICAINE


Circulation internationale et construction sociale d’un «modèle» de gestion des services urbains: les city improvement districts à Johannesburg

La circulation internationale de «modèles» et leur transfert d’un contexte géographique à l’autre font l’objet de nombreux débats théoriques et méthodologiques. S’appuyant sur l’exemple du modèle nord-américain des business improvement districts et sur l’étude de cas de Johannesburg, cet article mobilise la littérature française et anglophone pour analyser la construction sociale de ce modèle, appréhendée à travers les modalités de constitution et de circulation des savoirs. Le recours à des approches discursives permet d’éclairer les réinterprétations locales de ce modèle, en mettant en lumière les processus de décontextualisation et recontextualisation à l’œuvre dans les stratégies entrepreneuriales à l’échelle micro-locale.

mots clés: BUSINESS IMPROVEMENT DISTRICT, CIRCULATION, JOHANNESBURG, MOBILITÉ, TRANSFERT DE POLITIQUES


La téléphonie mobile dans les villes africaines. Une adaptation réussie au contexte local

L’explosion de la téléphonie mobile en Afrique est un phénomène essentiellement urbain dont la matérialité est si prégnante qu’elle est devenue un des principaux marqueurs du paysage, dans l’espace public et avec la création de marchés spécialisés. Cette réussite s’explique par les capacités d’adaptation des opérateurs internationaux à la demande d’une population pauvre et à la réponse des petits opérateurs privés. Les «innovations par l’usage» dans des économies populaires urbaines ont généré une nouvelle économie informelle de la communication avec la prolifération d’activités de sous-traitance, de réparation, de recyclage qui encombrent les lieux publics et s’ajoutent à une publicité omniprésente.

mots clés: ÉCONOMIE INFORMELLE, OPÉRATEUR PRIVÉ, TÉLÉPHONIE MOBILE, VILLE


L’écho des images

Élisabeth DELIRY-ANTHEAUME. L’urbanité sud-africaine et ses réseaux vus de Soweto (1 photo)


Le prix Vautrin-Lud 2011

Benoît ANTHEAUME, Denise PUMAIN. Antoine Bailly (1 photo)


Lectures


Dans ce numéro de l’Espace géographique, vous trouverez le compte rendu de lecture de l’ouvrage suivant:

Dennis K., Urry J. (dir.) (2009). After the Car. Cambridge: Polity Press, 212 p. (Guy Baudelle, université Rennes 2) ISBN: 978-0-7456-4422-6


L’espace géographique 4/11<-->L'espace géographique 2/12

Abonnements en ligne et commandes des derniers numéros

<=Les sommaires


dernière mise à jour: 24 avril 2012