Rapports d’étude

Les villes européennes. Analyse comparative

Céline Rozenblat, Patricia Cicille

Texte intégral

Portant sur 180 agglomérations de plus de 200 000 habitants, ce rapport présente une analyse du rayonnement et de l’attractivité des métropoles. Il a été réalisé par la Maison de la géographie de Montpellier (UMR Espace 6012 CNRS), sous la coordination scientifique de Céline Rozenblat et Patricia Cicille.

Cette étude propose une nouvelle hiérarchisation des villes à partir de quinze indicateurs représentatifs : accessibilité, réseaux de recherche, nombre de foires et salons, nombre de sites et de manifestations culturels, places financières… L’objectif de l’analyse était d’identifier les composantes d’une organisation du système de villes. Quel est le niveau de rayonnement de chaque agglomération européenne? Comment ces villes sont-elles insérées dans les réseaux européens? Quelles sont les caractéristiques qui font l’originalité des plus grandes d’entre elles?

Ce travail actualise la recherche dirigée par Roger Brunet sur les villes «européennes» publiée par la Datar en 1989. A l’époque, c’est l’image d’une Europe dominée par la dorsale européenne, la fameuse «banane bleue» de Londres à Milan, qui avait retenu l’attention.

Aujourd’hui, l’Europe des villes est plus multipolaire qu’elle ne l’était à la fin des années 1980.

La place de certaines villes dans le classement ne manquera pas d’étonner le lecteur; certes le poids démographique est prépondérant, mais n’explique pas tout. Cette analyse permet aussi de situer les agglomérations françaises à l’échelle européenne et d’en comprendre les atouts et les faiblesses. Le constat qui en découle est plutôt encourageant au regard de leur poids démographique souvent plus faible que les principales métropoles européennes. Pour autant, le système de grandes villes en France demeure marqué par des faiblesses.

2003, 21 x 26, 96 p., «Rapport d’étude Datar», La Documentation française
ISBN: 2-11-005362-3 (19 €)


Les villes portuaires en Europe. Analyse comparative

Texte intégral

Cette étude comparative porte sur 73 villes portuaires européennes est une aide à la connaissance des systèmes urbano-portuaires.. L’analyse comparative a été réalisé à partir d’indicateurs relevant de l’activité transport, d’une part, et du développement urbain, d’autre part.

L’objectif était de mesurer la performance économique (comparaison des appareils portuaires, de leurs équipements, notamment intermodaux, de leurs performances et de leurs dynamiques), le rayonnement européen (intégration des villes et des ports dans les réseaux de transport maritime et terrestre et dans les réseaux économiques), la gouvernance des villes-ports (outils mis en place par la ville et le port pour gérer le développement des zones portuaires et urbano-portuaires, pratiques décisionnelles et opérationnelles), le développement social (comparaison de l’intégration sociale et spatiale des villes-ports).

Les indicateurs sont tout d’abord décrits à travers leurs apports, leur construction et les modalités de cette construction (période de réactualisation notamment) (Partie I). Les résultats de leurs traitements sont analysés et interprétés (Partie II). Les croisements selon l’approche systémique articulant les indicateurs de structure, de dynamique et de stratégie sont ensuite abordés (Partie III). Une synthèse des résultats est proposée en termes de confrontation des stratégies, des dynamiques et des structures des villes portuaires.

2004, 21 x 29,7, 170 p


Espaces modes d'emploi<- ->Albums

<=Catalogue des publications


dernière mise à jour: 7 déccembre 2006