L'accord international date de la conférence de Washington, en 1884. L'heure de référence GMT (Greenwich mean time) aussi. Auparavant, il n'y avait pas de méridien origine unique. Chaque port pouvait servir, ou un cap, ou le méridien de la capitale du pays. En 1634, Louis XIII avait imposé à ses cartographes de choisir le méridien de l'île de Fer (Hierro) aux Canaries (C. Jacob). Les cartes françaises du XVIIIIe et du XIXe siècle adoptaient souvent le méridien de Paris. Notons que l'observatoire de Greenwich a déménagé en 1958 vers le Sussex, pour cause de vétusté et de pollution; mais le méridien est resté. En 1992, à la recherche de subsides, l'observatoire n'en proposait pas moins à des firmes commerciales de «parrainer» pour trois ans, tour à tour, le méridien dit de Greenwich, dont il s'estimait en somme propriétaire désargenté!