L'Espace géographique 1/01

Version sans les résumés


Concepts et méthodes

Vers une typologie des représentations spatiales (2 tabl., 1 fig.)

Les problématiques d’appropriation des technologies de l’information géographique par certains utilisateurs sont souvent liées aux différentiels engendrés par la confrontation entre leur représentation cognitive du territoire et les modèles physiques proposés par la technologie. La typologie des représentations spatiales proposée dans cet article, accompagnée d’une série d’exemples concrets, constitue un cadre de référence pour la validation de cette hypothèse générale de recherche. Cette typologie est construite sur une catégorisation des facteurs spatiaux déterminants du processus de représentation cognitif de l’espace géographique.

mots clés: GÉOMATIQUE, SYSTÈME D’INFORMATION GÉOGRAPHIQUE, REPRÉSENTATION SPATIALE, TERRITOIRE


Jean-Luc BONNEFOY, François BOUSQUET, Juliette ROUCHIER. Modélisation d’une interaction individus, espace et société par les systèmes multi-agents: pâture en forêt virtuelle (3 tabl., 10 fig.)

Un système multi-agents permet de construire des modèles où les actions d’individus virtuels sont spatialisées et autonomes. Il est possible de mettre en place une interaction entre les représentations dynamiques que ces individus ou le groupe ont de l’espace et les contraintes que la collectivité leur impose. Dans cet exemple, nous avons simulé l’usage de la forêt par une communauté de bergers, chacun ayant un troupeau. Les résultats qui apparaissent au niveau global montrent qu’il existe une rétroaction très forte entre la manière de construire les représentations utilisées pour les choix d’actions — au niveau individuel ou collectif —, l’impact que celles-ci ont sur la structuration de l’espace et la transformation en retour des représentations elles-mêmes. Nous concluons sur le fait que cette technique de simulation se montre tout à fait adaptée à tester les hypothèses géographiques souhaitées.

mots clés: ESPACE GÉOGRAPHIQUE, FORÊT, GESTION DURABLE, MODÉLISATION, REPRÉSENTATIONS SOCIALES, SYSTÈME MULTI-AGENTS


Jean DEBRIE, Benjamin STECK. L’enclavement, réévaluation théorique et applications à l’Afrique de l’Ouest (1 fig.)

L’enclavement est une catégorie spatiale de référence. Mais, à force d’en user sans précaution, la question de sa pertinence finit par se poser. Il est donc nécessaire d’en ressaisir rigoureusement les significations dans toute leur richesse et leur diversité. Ce travail théorique est un préalable à l’étude des territoires dits enclavés, identifiés généralement par leur éloignement des réseaux dynamiques. Cette investigation trouve un champ d’application fécond dans l’espace de l’Afrique de l’Ouest. L’enclavement, posé comme la condition des difficultés de développement qui y sont concentrées, n’est pas un attribut spatial qui conformerait l’identité des territoires concernés à l’absolu d’une position continentale. C’est un processus relatif fondé sur des discontinuités produites par des mécanismes fondamentalement historiques et qui aboutit à des inversions territoriales. Ce sont les stratégies des acteurs publics et privés qui suscitent l’enclavement et ces stratégies sont réversibles.

mots clés: CORRUPTION, DISCONTINUITÉ, ENCLAVEMENT, ÉTAT, FERMETURE, FRONTIÈRE, OUVERTURE, RELATIVITÉ


Roger BRUNET. Hauts lieux et mauvais lieux du Kazakhstan (1 tabl., 6 fig.)

Depuis son indépendance, le Kazakhstan a changé des noms de villes, simplifié la division administrative héritée, et s’est choisi une nouvelle capitale, Astana. Des informations assez précises sont devenues disponibles sur les implantations stratégiques, notamment de Stepnogorsk et des environs de Sémeï, sur les exploitations d’uranium et sur les plus graves atteintes écologiques. Le pays compte sur l’appui de firmes étrangères pour nettoyer et remettre en exploitation ses richesses minières et touristiques ; mais l’État y a repris fermement en mains les principaux secteurs depuis 1996, et la privatisation reste partielle.

mots clés: HAUTS LIEUX, KAZAKHSTAN, MILITARO-INDUSTRIEL (COMPLEXE), NUCLÉAIRE, POLLUTION, TOPONYMIE, URANIUM, VILLE SECRÈTE


Questions urbaines

Sophie BAUDET-MICHEL. Un siècle de diffusion des services aux entreprises dans les systèmes urbains français, britannique et ouest-allemand (2 tabl.,8 fig.)

L’Allemagne de l’Ouest, la France et la Grande-Bretagne sont structurés par une forme particulière de système de villes, allant du système réticulé ouest-allemand au système macrocéphale français. L’évolution de la distribution spatiale des services aux entreprises permet d’observer leur relation avec les modalités de la diffusion spatiale des innovations. Trois phases principales mettent en valeur des comportements différents, liés à la forme de la hiérarchie urbaine : si le processus de diffusion est rapide lors de l’apparition de l’innovation en Allemagne de l’Ouest, il est ralenti par la suite, alors que c’est l’inverse en France.

mots clés: DIFFUSION, MÉTROPOLE, PRIMATIAL, RÉTICULAIRE, SERVICES AUX ENTREPRISES, SYSTÈME URBAIN


Évolutions des organisations urbaines et mobilités quotidiennes: espace de référence et analyse des processus (1 tabl., 2 fig.)

Cet article traite des liens entre la mobilité quotidienne et les évolutions intra-urbaines. Dans ce cadre, un espace géographique urbain de référence a tout d’abord été construit ; afin de clarifier des processus d’évolution, il semble en effet naturel de débuter par la définition d’un état stable. Concernant les processus, plusieurs différenciations ont été opérées, notamment : l’urbanisation par rapport à la désurbanisation et l’urbanisation fonctionnelle par rapport à l’urbanisation morphologique. La problématique des types de mobilité a également été intégrée, ce qui a déterminé une réflexion sur le thème de la transition péri-urbaine, c’est-à-dire le processus de mutation de la ville sous l’impact de la mobilité automobile.

mots clés: DÉSURBANISATION, MOBILITÉ, PÉRIURBANISATION, VILLE


Position de recherche

Les «communautés fermées» dans les villes des États-Unis. Aspects géographiques d'une sécession urbaine (6 fig., dont 4 photos)

Les Gated Communities posent des problèmes inédits aux métropoles américaines. Quartiers résidentiels dont l’accès est contrôlé et dans lequel l’espace public est privatisé, elles sont les manifestations d’un morcellement de la ville en communautés homogènes et autarciques en quête d’une indépendance politique et fiscale préjudiciable à la métropole. Dans ces territoires fermés et ségrégés, il s’agit d’approcher la discontinuité dans ses formes urbaines, dans ses degrés de différenciation dans le voisinage, dans ses aspects juridiques et politiques. Morceaux de villes, il s’agit d’apprécier les éléments d’intégration et d’appartenance urbaine de ces communautés, éléments d’un nouveau genre de vie urbain.

mots clés: AMÉNAGEMENT, COMMUNAUTÉ, ÉTATS-UNIS, INTRA-URBAIN, SÉGRÉGATION


Lectures


Dans ce numéro de l'Espace géographique, vous trouverez des comptes rendus de lecture des ouvrages suivants:

BARON-YELLES Nacima (2000). Recréer la nature: écologie, paysage et société au marais d’Orx. Paris: Éditions Rue d’Ulm. ISBN: 2-7288-0249-1

BONNAMOUR Jacqueline (2000). Du Bonheur d’être géographe. Paris: ENS Éditions Fontenay/Saint-Cloud, coll. «Sociétés, Espaces, Temps», 86 p. ISBN: 2-902126-75-1

CHIFFELLE Frédéric (2000). L’Arc jurassien romand à la frontière des langues. Faut-il craindre la germanisation? Lausanne: Payot, 133 p., coll. «Hic & Nunc», tabl. et fig. ISBN: 2-601-03255-3

FOUCRIER Annick (2000). Meriwether Lewis et William Clark. Paris: Michel Houdiard, 104 p. ISBN: 2-912673-09-7

MALAVIELLE Anne-Marie, PASCO Xavier, SOURBÈS-VERGER Isabelle (1999). Espace et puissance. Paris: Ellipses, Fondation pour la recherche stratégique, 204 p. ISBN: 2-7298-4959-9


L'espace géographique 4/00<-->L'espace géographique 2/01

Abonnements en ligne et commandes des derniers numéros

<=Les sommaires


dernière mise à jour: 16 mars 2001