L'Espace géographique 1/02

Version sans les résumés


Roger Brunet. Éditorial: Les printemps de L'Espace géographique


Le développement local

Le territoire entre espace et pouvoir: pour une planification territoriale ascendante

Le poids des acteurs locaux sur les politiques de développement reste limité, y compris au sein des démarches dites participatives. L'amélioration de la distribution des pouvoirs entre encadrement technique et société civile est un enjeu fondamental, pour éviter les blocages, les replis identitaires et les utopies du «village planétaire». Le géographe devrait intégrer la dimension politique des territoires dans sa réflexion, et jouer un rôle clé dans l'émergence d'un nouveau type de processus démocratique, du local vers le global. Nous proposons, sous le nom de planification territoriale ascendante, une dynamique réellement endogène et interscalaire. Installer une dynamique locale implique alors trois hypothèses: le principe d'endogénéité des dynamiques locales, le principe de permanence de la démarche de planification, le caractère normalement ascendant d'une planification continue.

mots clés: DÉCENTRALISATION, DÉMOCRATIE, DÉVELOPPEMENT LOCAL, PARTICIPATION, PLANIFICATION, TERRITOIRE


Patrick D’AQUINO, Sidi Mohammed SECK, Seydou CAMARA. Un SIG conçu par les acteurs: l’opération pilote POAS au Sénégal (1 tabl., 6 fig.)

Des expérimentations ont été menées dans la vallée du fleuve Sénégal entre 1996 et 2000, afin de concevoir et de tester des méthodes susceptibles d'assurer une réussite durable des processus de décentralisation et de développement local. Les acteurs conçoivent leurs propres systèmes d'information et le processus se différencie des démarches participatives habituelles par la volonté de s'approprier une information technique complexe au lieu d'accepter une expertise technique externe, et par le choix de processus de concertation et d'apprentissage au lieu de diagnostics et de plans de développement préalables. Le conseil technique est ainsi mis en retrait dans le processus de concertation territoriale, qui s'appuie sur des cartographies adaptées.

mots clés: CARTOGRAPHIE, DÉCENTRALISATION, DÉVELOPPEMENT LOCAL, PARTICIPATION, PLANIFICATION, SÉNÉGAL, SIG


Débat. Le local, le territoire et la «planification ascendante» (Benoît Antheaume, Patrick d’Aquino, Roger Brunet, Jean-Paul Deler, Olivier Dollfus, Jean-Paul Ferrier, Gilles Lepesant, Philippe Pelletier, Thérèse Saint-Julien).

Le comité de rédaction de L'Espace géographique avait jugé utile d'organiser un débat sur la proposition d'article qu'il avait reçue de la part de Patrick d'Aquino, compte tenu de l'intérêt des analyses et des propositions de l'auteur, et afin d'en éclairer certains aspects. Patrick d'Aquino a bien voulu se prêter à l'exercice, ce dont nous le remercions. La rédaction finale de son propre article a pu être revue à la suite de ce débat, dont nous publions ici les principaux extraits, également revus par les différents interlocuteurs.


Le local et l'économie: les capacités d’action du gouvernement métropolitain. Durban, Afrique du Sud (3 tabl., 3 fig.)

La nouvelle constitution de la République d'Afrique du Sud confère aux municipalités des prérogatives élargies sur le développement des infrastructures et des services publics et, de façon plus générale, le développement économique. Les municipalités des grandes villes surtout entendent véritablement influer sur le dynamisme de leur économie locale. Prenant plus particulièrement en référence Durban, l'article explore ce qu'une telle ambition implique pour les pouvoirs locaux, tant en ce qui concerne la nécessité d'appréhender la réalité de l'économie locale que leur capacité à financer des politiques de développement.

mots clés: AFRIQUE DU SUD, DURBAN, MUNICIPALITÉS, MÉTROPOLES, DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE


El Ninõ-La Ninã

Cohérence intrasaisonnière de la variabilité pluviométrique interannuelle en Afrique du Sud (5 fig.)

La prévision climatique saisonnière suppose que des saisons cohérentes soient identifiées. Aux latitudes tropicales, le découpage de l'année en saisons selon les volumes mensuels moyens de précipitations n'est pas pertinent pour l'étude de la variabilité interannuelle, étape nécessaire avant d'envisager des prévisions. Les variations d'une année à l'autre peuvent en effet affecter, outre l'intensité des apports, la longueur et la cohérence de la saison pluvieuse. Pour l'Afrique du Sud, pays soumis à une forte variabilité interannuelle et à des sécheresses récurrentes, l'utilisation d'une analyse en composantes principales étendue permet de déterminer une saison de 5 mois (décembre-avril) au sein de laquelle les anomalies pluviométriques interannuelles sont cohérentes. Cette cohérence est maximale lors des phases extrêmes de l'oscillation australe. Échelle des forçages et prédictibilité semblent donc associées.

mots clés: ACP ÉTENDUE, AFRIQUE DU SUD, COHÉRENCE INTRASAISONNIÈRE, ENSO, PRÉCIPITATIONS, PRÉVISION SAISONNIÈRE


Méditerranée

L'invention géographique de la Méditerranée: éléments de réflexion (3 fig.)

L'invention scientifique de la Méditerranée est examinée à partir des textes issus des trois premières Géographies Universelles. Au début du XIXe siècle, les prémices d'une «aire méditerranéenne» se mettent en place comme on peut l'observer dans l'oeuvre de Konrad Malte-Brun. Mais Élisée Reclus lance en 1876 la première réflexion scientifique sur le rôle géohistorique de la mer Méditerranée. Dans l'entre-deux guerres, les vidaliens centrent leur objet sur l'espace terrestre: cette représentation servira de base à la thèse de Fernand Braudel. Cette analyse conduit à émettre des hypothèses sur une généalogie des représentations géographiques de la Méditerranée et invite à interroger notre héritage conceptuel sur cet objet si évident et si flou.

mots clés: CONCEPT, ÉPISTEMOLOGIE, MÉDITERRANÉE


Lectures


Dans ce numéro de l'Espace géographique, vous trouverez des comptes rendus de lecture des ouvrages suivants:

CHAPELON Laurent, coord. (2000). Transports et énergie. Vol. 11 de l'Atlas de France, dirigé par Thérèse Saint-Julien. Paris/Montpellier: La Documentation française/RECLUS, 142 p., 182 cartes et graphiques. ISBN: 2-11-004651-1

DAUPHINÉ André (1999). L'Italie. Paris: Nathan Université, coll. «Fac-Géographie», 286 p. ISBN: 2-09-190845-2

DEYON Pierre, FRÉMONT Armand (2000). La France et l'aménagement de son territoire (1945-2015). Paris: Dexia, Éditions locales de France. ISBN: 2-911065-19-0 (Dexia), ISBN: 2-275-01887-5 (LGDJ)

NONN Henri (2001). L'Aménagement du territoire en Europe Occidentale. Paris: Ellipses. ISBN: 2-7298-0437-4

PITTELOUD A. et DUBOUX Ch. dir. (2001). Lausanne, un lieu, un bourg, une ville. Lausanne: Presses polytechniques et universitaires romandes, 142 p. ISBN: 2-88074-489-X

RADVANYI Jean (2000). La Nouvelle Russie. Paris: Armand Colin, 418 p. ISBN: 2-200-25102-5

SCOTT Allen J. (2001). Global City-Regions. Trends, Theory, Policy. Oxford: Oxford University Press. ISBN: 0-19-829799-8 (rel.), ISBN: 0-19-925230-0 (br.)

SÖDERSTRÖM O. (2001). Des images pour agir. Le visuel en urbanisme. Lausanne: Payot, 140 p. ISBN: 2-601-03272-3


L'espace géographique 4/01<-->L'espace géographique 2/02

Abonnements en ligne et commandes des derniers numéros

<=Les sommaires


dernière mise à jour: 19 février 2002