L'Espace géographique 4/05

Version sans les résumés


Feux méditerranéens

Les feux de forêt en Méditerranée: un faux procès contre Nature (1 tabl., 1 fig., 1 photo)

Les feux de forêt en Méditerranée sont à l'origine d'un véritable procès contre la nature méditerranéenne. En substance, les excès du climat et l'inflammabilité de la végétation seraient responsables du retour périodique des incendies. L'objectif de cet article est de remettre en cause ce modèle d'explication, notamment en s'interrogeant sur les responsabilités humaines, sur les errances de la politique de prévention, et en resituant la problématique du feu sur la longue durée historique.

mots clés: FORÊT, INCENDIE, MÉDITERRANÉE, PRÉVENTION, RISQUE


Le risque d'incendie en forêt méditerranéenne semi-urbanisée: le feu de Cagnes-sur-Mer (31 août 2003) (1 tabl., 7 fig., 5 photos)

Cette étude d'un cas d'incendie estival sur la Côte d'Azur montre comment les différentes composantes physiques et humaines de cet incendie qui a détruit environ 300 ha en milieu mixte (semi-urbanisé, semi-forestier) se sont combinées à différentes échelles pour produire une grave crise (15 maisons brûlées) dont la fin est essentiellement due à l'arrêt du vent.

mots clés: ALÉA, CLIMAT, INCENDIE, RISQUE, SUSCEPTIBILITÉ, VULNÉRABILITÉ


Insulaire

Du toponyme au concept? Usages et significations du terme archipel en géographie et dans les sciences sociales

Le terme archipel, dont l'usage analogique s'est diffusé en géographie et dans les sciences sociales, est choisi pour un essai d'épistémologie conceptuelle. Tout mot, et tout concept, a une histoire, et dans cette histoire réside une part majeure de sa signification. S'agissant d'archipel, cet article soumet quelques propositions théoriques sur les territorialités réticulaires, à partir d'une récurrence de l'analogie archipélagique dans les analyses qui s'efforcent de rendre compte des mutations spatiales contemporaines, et sur le défi que ces mutations représentent au plan des conceptions géographiques. C'est l'occasion également de donner un contenu plus stable à une notion riche, d'usage parfois incohérent ou contradictoire, et souvent associée, assimilée ou confondue avec l'image ou le modèle de l'île. La généalogie tentée ici a enfin pour but de donner un exemple révélateur des enjeux d'une élaboration conceptuelle transdisciplinaire.

mots clés: ARCHIPEL, CONCEPTUALISATION, MÉTROPOLISATION, RÉSEAU, SCIENCES SOCIALES, TERRITORIALITÉ


«L'hypo-insularité», une nouvelle condition insulaire: l'exemple des Antilles françaises (2 tabl., 2 fig., 1 photo)

Depuis la fin des années 1980, une des données marquantes aux Antilles françaises tient dans le fait que la circulation occupe une place déterminante. L'étendue maritime séparant la Guadeloupe et la Martinique d'autres espaces est aujourd'hui parcourue par des flux multiples qui s'additionnent et s'enchevêtrent. Par différents canaux, un courant ininterrompu de sons, d'images, d'idées, de personnes, de produits pénètre ces départements et introduit quotidiennement des données exogènes aux côtés de la donnée locale. Cette configuration inédite qui relativise les contraintes classiques de l'insularité, conçues en termes d'isolement ou d'éloignement, concourt de façon remarquable à l'émergence d'une nouvelle condition insulaire, que nous appelons «hypo-insularité».

mots clés: CIRCULATION, DISTANCE, INSULARITÉ, TÉLÉCOMMUNICATIONS, TRANSPORTS


L'île de la Réunion et le tourisme: d'une île de la désunion à La Réunion des Hauts et des Bas (2 fig.)

Parler de l'île de la Réunion équivaut à réfléchir sur le symbolisme de son patronyme. En effet, l'assemblage de gradients morphogénétiques différencie l'espace insulaire réunionnais en deux zones qualitativement distinctes. Cette île tropicale est frappée d'un dualisme Hauts-Bas, résultant de son histoire, qui a eu des conséquences directes sur la perception de ses espaces. Il est pertinent de réfléchir sur cette opposition qui perdure dans le temps et dans l'espace, à un moment où la Réunion s'inscrit dans une perspective de création de parc national des Hauts, tout autant que dans un contexte de mondialisation et de développement durable.

mots clés: INSULARITÉ, IDENTITÉ, TOURISME, HAUTS DE LA RÉUNION


Dynamique rurale

Une méthode d'analyse multi-échelle des transitions agraires. Application aux zones de montagne dans le Nord du Viêt-nam (5 fig., 1 photo)

Au Viêt-nam, les réformes économiques de la fin des années 1980 ont marqué en quelques années le passage d'une agriculture collectiviste à une petite agriculture familiale. Dans les zones de montagne, la vitesse de ces changements conjuguée à la diversité des milieux naturels et humains a conduit à des dynamiques complexes d'utilisation des terres, qui remettent en cause les approches monographiques de diagnostic agraire. Depuis 1998, une équipe de recherche interdisciplinaire a développé dans la province de Bac Kan une méthode de diagnostic fondée sur l'analyse et la représentation des interactions entre les stratégies individuelles des agriculteurs, les institutions qui régulent l'accès et l'usage des ressources, et l'environnement biophysique et socio-économique. Elle combine plusieurs outils d'analyse systémique: études monographiques, modèles multi-agents, jeux de rôles et systèmes d'information géographiques.

mots clés: AGRICULTURE DE MONTAGNE, CHANGEMENT D'ÉCHELLE, INTERDISCIPLINARITÉ, MODÉLISATION, SIMULATION PARTICIPATIVE, TRANSITION AGRAIRE, VIÊT-NAM


Décision de localisation

Le débat sur Rome capitale. Géohistoire d'un choix de localisation (6 fig., 3 encadrés)

Cette relecture géographique du débat sur Rome capitale (1860-1871) plaide pour l'introduction d'une dimension spatiale dans l'étude des capitales. Elle présente l'intrication des enjeux politiques et géographiques qui préside au choix de la localisation de la capitale dans un cas original: celui de l'Italie en cours d'unification, qui connaît trois capitales successives, Turin, Florence puis Rome. Puis elle analyse, à partir des actes parlementaires, les arguments invoqués pour ou contre Rome capitale, qui constituent un révélateur des représentations de l'espace des élites de l'époque. Elle montre ainsi que le choix de Rome, justifié par l'histoire, correspond au choix d'une ville «neutre», d'une métropole incomplète, dans le contexte polycentrique d'une Italie en quête d'unité.

mots clés: CAPITALE, CENTRALITÉ, ITALIE, ROME


[PDF]Table des auteurs et index des matières pour l’année 2005


L'espace géographique 3/05<-->L'espace géographique 1/06

Abonnements en ligne et commandes des derniers numéros

<=Les sommaires


dernière mise à jour: 21 novembre 2005