Logo GU

Géographie Universelle

sous la direction de Roger Brunet

États-Unis, Canada

Antoine BAILLY, Gérard DOREL Jean-Bernard RACINE, Paul VILLENEUVE

avec la collaboration de V. BERDOULAY, W. COFFEY, M. POLESE.

Après Mondes nouveaux, France - Europe du Sud et Amérique latine, «États-Unis - Canada» est le quatrième volume de la Géographie Universelle préparée par le GIP RECLUS


Incarnant le rêve de liberté, d'égalité, de progrès, le vaste territoire nord-américain reçoit pendant trois siècles l'empreinte des colonisations britannique, française et hispanique. Mais, en même temps, cette image de poursuite du bonheur renvoie à une concurrence très âpre, dans laquelle les plus faibles sont sacrifiés. La croissance industrielle laisse derrière elle des villes minières abandonnées, des centres villes dégradés et des campagnes dépeuplées.

Pourtant, le rêve renaît en permanence: aux pionniers de la nouvelle frontière, de la marche vers l'ouest, se substituent ceux de la finance, de la technique, de la culture qui donnent des dimensions neuves à un empire sans limite.

Les États-Unis:

une puissance contrastée

La séduction du modèle américain n'est pas pour rien dans le succès du libéralisme. Les secrets de la puissance, l'art de maîtriser les ressources, le modèle urbain et l'ambition impériale poussée jusqu'au domaine culturel font comprendre la solidité et les fragilités d'un pays uni et divisé. Que de contrastes entre le vieux Nord-Est, source de puissance industrielle ancienne et la diagonale des plaines intérieures agricoles et dépeuplées; entre ces deux régions et le croissant périphérique où émergent des pôles économiques majeurs comme la Floride, le Texas et la Californie.

Ainsi, assiste-t-on, à l'époque où l'empire états-unien étale ses tentacules dans le monde, malgré la concurrence du Japon et de l'Europe, à une remise en cause de la géographie intérieure du pays.

Le Canada:

une fédération en crise

Terre ouverte aux hommes, le Canada apparaît pourtant bien peu peuplé à côté de son voisin étatsunien.

Pourtant, la ville canadienne, à caractère humain, diffère de la ville étatsunienne plus contrastée. Le système social, efficace, protège mieux la population canadienne que le laisser-faire en vigueur aux États-Unis. La politique extérieure canadienne, axée sur les droits de l'Homme, diffère également de la vision impériale de son voisin du sud.

Son immensité et ses divisions le laissent en quête d'une identité que semble menacer l'intégration économique nord-sud. Aussi, l'expression de la «canadianité», la gestion de l'espace et les problèmes de la «nordicité» sont-ils des éléments clés de la compréhension du Canada.


TABLE DES MATIÈRES

Livre premier: Les États-Unis

Introduction: L'Amérique du Nord

Première partie: La création d'un Nouveau Monde

Deuxième partie: Le génie des États-Unis ou comment produire des richesses

Troisième partie: Les trois écharpes des États-Unis

Quatrième partie: Le système impérial des États-Unis


Livre second: Le Canada

Première partie: À la recherche de la canadianité

Deuxième partie: Une architecture mobile

Troisième partie: Des provinces comme régions

Quatrième partie: Entre les flux et les lieux

Conclusion: Régions d'Amérique


Les directeurs

Livre I:

Antoine Bailly
Bailly

Né en 1944, professeur à l'université de Genève, agrégé de géographie et docteur d'État, Antoine Bailly est spécialiste de géographie de l'économie, de la ville et des représentations. Il a étudié et enseigné en Amérique du Nord. Il est l'auteur de nombreux ouvrages de géographie hymaine et directeur de collections. Il préside le comité scientifique du Festival international de géographie de Saint-Dié (Vosges).

Gérard Dorel
Dorel

Né en 1943, professeur à l'université de Paris I, agrégé de géographie et docteur d'État, Gérard Dorel a enseigné à l'université de Reims et à l'université de Californie à Davies. Il est spécialiste de la géographie agricole et de l'agrobusiness, ainsi que de la géographie régionale de l'Amérique du Nord. Praticien de l'aménagement du territoire, il est secrétaire général du Comité d'expansion de l'Aisne.


Livre II:

Jean-Bernard Racine
Racine

Né en 1940, professeur à l'université de Lausanne, docteur d'État avec une thèse sur la croissance du Grand Montréal, Jean-Bernard Racine a été professeur de géographie aux universités de Sherbrooke et d'Ottawa et créé à Lausanne un enseignement d'études canadiennes. Il a publié sur la géographie théorique, les représentations de la ville et la territorialité. Il est membre du conseil scientifique du GIP RECLUS.

Paul Villeneuve
Villeneuve

Né en 1943, professeur de géographie sociale et directeur du Centre de recherches en aménagement et développement à l'université Laval à Québec, Paul Villeneuve a été président de l'Association canadienne des géographes 1990-1991. Il est l'auteur d'articles et ouvrages sur la population, la ville et les disparités sociales et collabore à de nombreuses revues d'Amérique du Nord.


GÉOGRAPHIE UNIVERSELLE: ÉTATS-UNIS, CANADA

édité par BELIN et RECLUS

Format 230x285mm - volume relié, cousu - jaquette en couleurs

1992, 480 pages, 200 cartes et schémas, 150 photographies (couleurs et noir et blanc)

Index thématique et géographique - bibliographie - table des cartes et des illustrations

ISBN 2-01-014829-3

prix de vente: 81,00 €


GU Vol 4
  • Renseignements

    UMR ESPACE: Marie-Madeleine Usselmann
    Tel. +33 4 67 14 58 17

  • Commandes: BELIN

Amérique latine<- ->Chine - Japon - Corée

<=Géographie Universelle


dernière mise à jour: 19 juin 1995