L’Espace géographique 3/17

EG 3/17

Version sans les résumés


Géographie des questions environnementales et political ecology, confrontation et convergence

Contribution de la géographie francophone à la political ecology. Deux études des relations sociétés/eaux souterraines dans l’Espagne semi-aride (1 fig.)

Cette contribution s’inscrit dans le contexte de débats qui animent la géographie francophone, qui serait «acritique» et peinerait à aborder la dimension politique des grands défis contemporains (inégalités socio-naturelles) à l’inverse de la political ecology. Le but est de montrer, à travers l’étude des relations sociétés et eaux souterraines en Espagne, qu’il est possible de trouver dans la géographie francophone des années 1970-1980 des propositions théoriques fécondes qui permettent de pratiquer une géographie à la fois critique, systémique, constructiviste, multi-scalaire et historique tout comme la political ecology.

mots clés: DISCOURS, EAU SOUTERRAINE, GÉOGRAPHIE FRANCOPHONE, POLITICAL ECOLOGY, POUVOIR


La catégorisation politique des eaux sous l’angle de la political ecology: patrimoine piscicole et la pollution en France

Les institutions mises en place pour gérer les problématiques environnementales appréhendent la réalité écologique à partir de catégories descriptives. La political ecology est un courant d’analyse qui permet d’étudier les conséquences à la fois matérielles et discursives de cette catégorisation institutionnalisée. Cette démarche est déclinée ici à travers deux exemples de construction historique d’institutions pour gérer le patrimoine piscicole en France et la pollution des rivières. Ces exemples illustrent des mécanismes généraux produits par la catégorisation: l’équivalence, la distinction et l’essentialisation. Ils montrent également que ces mécanismes peuvent être appropriés par des acteurs dans le champ politique pour modifier l’environnement socionaturel.

mots clés: CATÉGORISATION, CONSTRUCTIVISME, INSTITUTIONNALISME, POLITICAL ECOLOGY, SOCIONATURE


Appel à textes

Nature, environnement et géographie


Questions vives en histoire de la géographie

Femmes en géographie au temps des changements. Féminisation et féminisme dans le champ disciplinaire français et international (1960-1990)(2 doc.; 2 fig.; 3 tabl.)

Longtemps minoritaires, mais absolument pas absentes du champ de la géographie universitaire française depuis le début du XXe siècle, les femmes ont occupé une place croissante dans la discipline après 1945. Cette féminisation s’est accentuée à partir des années 1960, selon des modalités que la présente étude s’efforce de mesurer pour la période 1960-1990, époque de profondes modifications académiques, morphologiques et scientifiques dans la communauté disciplinaire. On montrera en particulier que, pour être solidement ancrée dans des domaines parfois inattendus, ce phénomène s’appuie alors sur des réseaux féminins constitués et un féminisme relativement précoce et affirmé, quoique marginal.

mots clés: FÉMINISME, FEMME, GÉOGRAPHIE DES FEMMES, GÉOGRAPHIE UNIVERSITAIRE, HISTOIRE DE LA GÉOGRAPHIE, UNION GÉOGRAPHIQUE INTERNATIONALE


Qu’est-ce qu’un géographe colonial? Jean Brunhes, l’irrigation et la géographie humaine (1894-1911)

En analysant les débuts de la carrière de Jean Brunhes et sa thèse sur l’irrigation dans les régions arides (1902), l’article montre en quoi le contexte impérial et les réseaux coloniaux ont orienté la réflexion scientifique et l’approche comparatiste d’un auteur considéré comme un des fondateurs de la géographie humaine. Sa comparaison des différents systèmes indigènes et coloniaux participe ainsi d’une interrogation sur le bon gouvernement de l’eau et l’exercice de la souveraineté. La déconstruction de la «géographie coloniale» comme catégorie de la pratique universitaire permet ainsi de complexifier notre compréhension de l’émergence de la géographie humaine au début du XXe siècle.

mots clés: COMPARATISME, EMPIRE COLONIAL, IRRIGATION, SAVOIR GÉOGRAPHIQUE, SOUVERAINETÉ


Carnet de terrain

Marie REDON. Chypre du Nord: dans l’espoir de la réunification (2 photos)


Lectures


Dans ce numéro de l’Espace géographique, vous trouverez le compte rendu de lecture de l’ouvrage suivant:

AUGUSTIN J.-P. (2016). Le Sport, une géographie mondialisée. Paris: La Documentation française, coll. «La documentation photographique», 64 p. (André Suchet, université de Bordeaux, Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine)


L’espace géographique 2/17<-->L'espace géographique 4/17

Abonnements en ligne et commandes des derniers numéros

<=Les sommaires


dernière mise à jour: 23 octobre 2017