L’Espace géographique 4/17

EG 4/17

Version sans les résumés


Les «petites» villes en Chine

Thierry SANJUAN. Les petites villes en Chine. Une trame renouvelée entre développement et hiérarchisation fonctionnelle


La Chine vue d’en bas, les petites villes enjeux du développement (5 fig.; 2 tabl.)

Depuis les années 1980, le déséquilibre croissant entre le littoral chinois et l’intérieur du pays s’est traduit par des migrations rurales massives, sans que les migrants bénéficient pour autant des services urbains d’accueil liés au statut de la résidence. Le récent plan d’un nouveau mode d’urbanisation et l’assouplissement du statut des migrants en 2014 s’inscrivent dans une politique de rééquilibrage du développement sur l’ensemble du territoire, privilégiant notamment une montée en puissance des petites villes. Celles-ci sont appelées à se développer, afin de ralentir la trop forte croissance des métropoles, mais aussi de faire émerger en réseau des pôles de développement aux échelles régionales et locales, intégrant par ce biais l’espace rural. Cette orientation dans l’histoire récente de l’urbanisation soulève deux questions: celle des schémas d’aménagements régionaux prévoyant les réseaux d’infrastructures; et celle de la capacité et des modalités des investissements publics et privés indispensables pour réaliser un aménagement «harmonieux» du territoire. Cette politique concerne directement, dans le cas des villes existantes, une réflexion sur l’élaboration de schémas directeurs plus flexibles pouvant s’adapter aux évolutions économiques prenant en compte les données du patrimoine local, la création et la requalification d’équipements publics et de l’habitat. Cela pose dès lors la question de l’autonomie relative des petites villes existantes dans l’organisation et l’évolution de leur développement vis-àvis des métropoles régionales dans ce cadre nouveau de mise en concurrence inter- et intra-provinciales.

mots clés: ARMATURE URBAINE, CHINE, DÉVELOPPEMENT, HIÉRARCHIE URBAINE, MIGRATION, URBANISME


Les petites villes au centre d’une recomposition des territoires chinois. L’exemple de la province du Zhejiang (6 fig.; 2 photos; 6 tabl.)

Cet article présente le cas de la province du Zhejiang située au sud de Shanghai, dont le taux d’urbanisation a augmenté de 14 à 62 % entre 1978 et 2010, soit douze points au-dessus de la moyenne nationale. Le développement des petites villes se révèle y être le paramètre moteur de l’évolution de l’armature urbaine: alors que la province ne compte que 13 petites villes en 1990, elles sont au nombre 52 en 2010. Nous analyserons leur évolution ainsi que les relations entre ces centres urbains et leurs périphéries rurales qui se trouvent profondément modifiées, corollaire d’une redistribution des activités et des populations au sein d’un espace fonctionnel mixte.

mots clés: AMÉNAGEMENT URBAIN, ARMATURE URBAINE, CHINE, PETITE VILLE, PROVINCE DU ZHEJIANG


À l’ombre de Shanghai: une petite ville nouvelle, relais de l’urbanisation et de l’urbanité métropolitaine (5 fig.; 3 tabl.)

Cette contribution sur les petites villes et bourgs chinois souligne le rôle de relais et de support de l’urbanisation rapide des années 2000, à travers un exemple-type de petite ville qui est également une ville nouvelle. Nous montrons comment la petite ville nouvelle de Songjiang, en périphérie de Shanghai, contribue à l’organisation polycentrique en réseau de la métropole shanghaienne, par l’aménagement d’un projet urbain de qualité, destiné à accueillir des revenus médians. Suivant un processus d’accumulation de populations géographiquement et socialement différentes, cette petite ville nouvelle participe à la restructuration sociospatiale de la périphérie mégapolitaine, pour fonctionner comme un creuset, favorisant l’apprentissage d’une urbanité métropolitaine, non proprement locale, mais chinoise.

mots clés: CHINE, PROJET URBAIN, URBANISATION, URBANITÉ, VILLE NOUVELLE, VILLE-RELAIS


Le patrimoine culturel comme ressource touristique: le bourg ancien de Tongli, province du Jiangsu (3 fig.; 5 photos)

Après avoir entrepris une politique patrimoniale au début des années 1980 et obtenu des résultats, la petite ville de Tongli est devenue, au même titre que Zhouzhuang (Jiangsu), un modèle largement copié en matière de protection du patrimoine et de développement du tourisme. Cependant, ce modèle qui répond à des orientations prises en plus haut lieu semble aujourd’hui faire face à ses premières limites. L’objet de cet article sera d’inscrire la patrimonialisation de Tongli et d’autres petites villes dans le contexte national et local afin d’en dégager les enjeux, les acteurs mais aussi une conception du patrimoine et du tourisme propre à la Chine.

mots clés: CHINE, GOUVERNEMENT LOCAL, PATRIMOINE, TOURISME


Le tourisme patrimonial peut-il contribuer au rééquilibrage d’une armature urbaine ? Le cas des petites villes du Sichuan, Chine (4 fig.; 12 photos; 2 tabl.)

En 2000, le mont Qingcheng et le système d’irrigation de Dujiangyan ont été inscrits sur la liste du patrimoine mondial. Pour la ville de Dujiangyan et pour le bourg de Qingchengshan, cette inscription a induit une accélération des dynamiques de développement touristique et urbanistique, c’est-à-dire une augmentation des projets immobiliers et la construction d’infrastructures liées à l’explosion du tourisme. L’enjeu de cet article est d’analyser la place d’une petite ville chinoise comme Dujiangyan, qui administre un district majoritairement rural, dans un contexte de développement économique et touristique de la province du Sichuan. L’investissement massif des différents échelons de l’État chinois dans la mise en patrimoine et l’orientation touristique de Dujiangyan et du bourg de Qingchengshan qui lui est rattaché illustrent les enjeux urbains, économiques et politiques d’une petite ville de l’intérieur chinois, et permettent d’appréhender la réalité du développement induit sur le territoire de la municipalité.

mots clés: CENTRE-PÉRIPHÉRIE, CHINE DÉVELOPPEMENT, PATRIMOINE, TOURISME, URBANISATION


Lectures


Dans ce numéro de l’Espace géographique, vous trouverez le compte rendu de lecture de l’ouvrage suivant:

LUCCHINI F. (dir.)(2016). La Mise en culture des friches industrielles. Rouen: Presses universitaires de Rouen et du Havre, 306 p. (Yves Guermond, université de Rouen, UMR IDEES) ISBN: 979-10-240-0460-0


L’espace géographique 3/17<-->L'espace géographique 1/18

Abonnements en ligne et commandes des derniers numéros

<=Les sommaires


dernière mise à jour: 11 décembre 2017